Arbre à résolutions
Parents entrepreneurs

Tenir ses résolutions… ou comment transformer son rêve en réalité (avec un récapitulatif en 7 points)

Je vais vous raconter une histoire.

Il était une fois un joli petit couple belgo-espagnol qui vivait dans la montagne avec ses trois enfants.

Ils vivaient heureux : respiraient un air pur, mangeaient les fruits fraîchement cueillis de leurs propres arbres, profitaient de vues magnifiques sur les sommets enneigés et sur la mer au-delà. Leurs enfants grandissaient entre les ruisseaux, les moutons, les châtaigniers, cerisiers, poiriers et autres noisetiers. Le soleil brillait pratiquement toute l’année, provoquant parfois des vagues de sécheresse, de telle sorte que la pluie était vécue comme une bénédiction. Incroyable pour cette Belge qui avait passé sa vie à maudire la pluie et la « grisaille ».

Seules deux ombres au tableau…

La première, la distance qui les séparait de leurs familles respectives, qui se trouvaient à 400 km pour l’un, et à plus de 2 000 km pour l’autre. L’aide et la proximité des grands-parents, oncles, tantes, cousins et cousines, si précieuses lorsqu’on a des enfants, leur manquaient terriblement.

La deuxième, les difficultés pour joindre les deux bouts dans une région aussi reculée, où les salaires sont bas et les opportunités de travail peu nombreuses. Les locaux vivent de l’agriculture ou de l’artisanat, ou se contentent de petits boulots par-ci, par-là, qui leur donnent tout juste assez pour payer leur loyer (très peu élevé, heureusement) et remplir leur assiette.

Aussi, voyant fondre leur épargne, que leur dur labeur leur avait permis de constituer avant de fonder une famille, il leur fallut réfléchir aux moyens qui leur permettraient :

  1. de continuer à vivre dans ce petit paradis,
  2. de consacrer suffisamment de temps aux enfants et aux voyages chez leurs familles.

Ce n’étaient pourtant pas les compétences qui leur manquaient : lui architecte, elle traductrice. Elle, maintenant entièrement vouée à ses bébés, ne souhaitait plus se consacrer à son activité beaucoup trop chronophage et inadaptée à une vie de famille épanouie. Lui, limité par les innombrables normes de protection du patrimoine qui régissent la (re)construction de logements, passait un temps fou à décortiquer les lois et réglementations sans que ses efforts ne fussent récompensés à leur juste valeur.

Une idée géniale

Après de longs mois à cogiter, chercher, désespérer… l’ex-traductrice est soudainement frappée par une idée géniale : depuis qu’elle se consacre à ses enfants, elle a lu beaucoup de livres, appris beaucoup d’astuces et de techniques, allant de l’allaitement à la gestion des crises en passant par les moult moments difficiles de l’habillage, des repas, de la mise au lit. Elle sait que beaucoup de jeunes parents sont démunis à l’arrivée de leur premier bébé (et des suivants !). Comme ça a été le cas pour elle.

Et si elle créait une activité en ligne pour aider tous ces parents en quête d’informations pertinentes leur permettant de ne plus s’arracher les cheveux ?

Une telle activité lui permettrait de toucher des personnes dans le monde entier. Tout en travaillant de chez elle, selon ses propres horaires, sans dépendre de personne.

Elle cherche sur internet, découvre que c’est possible, d’autres l’ont fait, et certains en vivent même très bien. Cet enjouement ne tarde pas à devenir une obsession : elle y pense jour et nuit, réfléchit à tout ce qu’elle pourrait partager, dévore des bouquins sur la parentalité et le blogging et lance un petit site web sur le thème de l’enfance et la parentalité.

Mais elle se sent vite submergée. Son mari, sceptique, emploie son temps à essayer de développer son activité existante. Entre les enfants, le ménage et le manque de sommeil à l’arrivée de leur 3e enfant, elle doit se rendre à l’évidence : elle ne peut tout faire toute seule.

Besoin d’aide !

Voilà qu’une nouvelle idée surgit. Pourquoi ne pas demander l’aide de ses sœurs ? L’une est logopède formée à la pédagogie Montessori, les deux autres sont institutrices spécialisées dans la pédagogie Waldorf-Steiner, avec des connaissances dans d’autres domaines tels que le yoga, les activités musicales, ou encore les soins naturels à base d’huiles essentielles.

Toutes sont passionnées par l’éducation des enfants et plus particulièrement par les techniques dites de parentalité positive. Toutes sont mues par cette envie de partager leurs connaissances et souhaiteraient dégager plus de temps (et d’argent) pour se consacrer à leur famille, aux voyages et à leurs passions.

Elles sont ravies de cette nouvelle perspective qui leur apparaît alors que l’année vient tout juste de commencer. Mais leur vie est déjà bien chargée et il leur faudra une sacrée organisation pour y arriver.

Les bonnes résolutions

Justement, janvier est le mois des bonnes résolutions.

Elles sortent leur carnet et esquissent un plan hebdomadaire qui convient à chacune. Elles doivent notamment combiner :

  • Leur travail
  • Les enfants
  • Le ménage
  • Les moments de détente
  • La création de la nouvelle activité en ligne

Le temps n’est plus à la procrastination.
Si elles veulent réussir, elles doivent tenir leurs résolutions coûte que coûte.

Comment ?

Première pensée : garder à l’esprit l’objectif final. Les voilà qui se mettent à afficher des post-its dans toute la maison, afin de se rappeler leurs objectifs : les voyages qu’elles voudraient réaliser, les activités en famille, le choix du système éducatif (les écoles à pédagogie alternative ne sont pas données !), l’achat d’aliments sains (ce n’est pas donné non plus), et pourquoi pas un voyage en montgolfière, ou un tour du monde tant qu’on y est !

Ensuite, elles aménagent leur emploi du temps et parviennent avec étonnement (et avec une bonne dose d’organisation) à y insérer leurs nouvelles tâches.

Elles parlent autour d’elles de leurs nouveaux objectifs à court terme (la création de l’entreprise), moyen terme (réduire leurs heures de travail salarié) et long terme (se consacrer entièrement à leurs passions). Cela les incitera davantage encore à s’y tenir !

Elles n’hésitent pas à demander de l’aide autour d’elles lorsqu’elles ont besoin de dégager du temps, ou simplement de trouver un moment pour se détendre et se ressourcer.

Elles sourient aux incrédules et accueillent les encouragements des personnes qui croient en elles et en leur projet. Cela ne fera que renforcer leur motivation.

Si certaines semaines, elles n’arrivent pas à tenir toutes leurs résolutions, elles évitent de se laisser abattre. Tout le monde connaît des moments de mou. Elles acceptent qu’elles aient besoin de repos pour reprendre ensuite de plus belle.

Et peu à peu, après plusieurs mois de persévérance et de régularité, malgré les moments de découragement, les erreurs (qui font progresser !), les tâtonnements, elles commencent à récolter les fruits de leurs efforts et attentes.

Les premiers lecteurs arrivent.

Les premières demandes d’accompagnement apparaissent.

Les premiers livrets d’activités trouvent acheteurs.

L’effet boule de neige est lancé !

Pouvoir aider tous ces parents en récoltant leurs premiers euros leur procure une énorme satisfaction et renforce leur confiance en elles. Ce qui leur permet encore mieux que jamais de tenir leurs résolutions.

Cette belle histoire est encore à mi-chemin entre le rêve et la réalité, mais la réalité n’est plus très loin. Elles savent qu’en tenant leurs bonnes résolutions, elles peuvent y arriver.

Récapitulons

Pour conclure, faisons un petit récapitulatif des différentes techniques permettant de tenir ses résolutions. Une telle liste nous viendra toujours bien à point, ainsi qu’aux parents qui nous suivent et qui cherchent des méthodes pour atteindre leurs objectifs :

  1. Garder en tête son objectif final, s’en rappeler au quotidien (à l’aide de post-its par exemple).
  2. Aménager un emploi du temps, définir des horaires pour les différentes tâches et activités de la semaine.
  3. Demander de l’aide si on a besoin de dégager du temps, si on se sent submergé ou si on a besoin de se ressourcer.
  4. Ne pas négliger le repos, indispensable pour avoir l’énergie nécessaire pour continuer.
  5. Parler autour de soi de ses objectifs et recueillir les encouragements, qui boostent la motivation et la persévérance.
  6. Ne pas se laisser abattre par les personnes critiques et incrédules. Il y en aura toujours quoi qu’on fasse. Privilégier le contact avec les personnes qui nous font confiance.
  7. Éviter de se décourager en cas d’erreurs. Celles-ci sont autant d’occasions d’apprendre et de progresser.

___

Cet article participe à l’évènement « Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions » du blog Devenez meilleur. Ce blog regorge d’articles pour s’améliorer dans tous les domaines de la vie. Cet article, qui traite des femmes entrepreneuses, a tout particulièrement attiré mon attention.

___

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous si vous avez d’autres idées pour appliquer vos résolutions !

Partager :

Hello ! À travers ce blog, j'apporte entre autres des informations relatives aux rythmes de développement des enfants, en m'appuyant le plus possible sur des bases scientifiques : comment dorment-ils, comment apprennent-ils, comment peut-on les accompagner à travers leurs apprentissages et leurs crises...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.